Bernard de PARADES
Une vie dédiée à la culture bretonne

 

Accueil

Bernard de Parades, une vie, une œuvre

Au terme d"une vie passée à valoriser et faire découvrir la Bretagne et sa culture, le 13 mars 2000, Bernard de Parades nous quittait. Il a semblé à quelques amis de Bernard de Parades juste, nécessaire, évident... que cette action ne s'arrête pas là et qu'il importait que perdurent, tout à la fois, tant sa démarche que son souvenir et son exemple. Que la mise en valeur de ses archives soit le meilleur hommage qu'il soit possible de rendre à cette mission d'éducation populaire qu'il s'était donnée. Que les jeunes générations y découvrent leurs racines et l'envie d'aller plus loin dans l'expression de leur culture. Que celles qui ont connu Bernard de Parades y retrouvent le plaisir et l'enthousiasme de cet infatigable raconteur. Qu'à travers ses œuvres, son souvenir reste ainsi présent dans les mémoires !

Une cheville ouvrière du Festival de Cornouaille

Portrait de Bernard de Parades

En 2000, «La Bretagne a perdu un grand serviteur», un homme de l'ombre, si l'on considère que le président est toujours sous le feu des projecteurs. Bernard de Parades fut, après guerre, le complice de Per-Jakez Hélias pour le renouveau du Festival de Cornouaille. Il fut le précurseur de tout ce qui se fait aujourd'hui...

Herminé à l'ICB

Bernard de Parades herminé

L'Institut Culturel de Bretagne, en 1989 à Nantes, lui remet le collier de l'Ordre de l'Hermine, pour l'ensemble de son œuvre.