Alan STIVELL

Né le 6 janvier 1944 d’une famille de Gourin-Pontivy, Alan a vécu son enfance dans la diaspora parisienne. Il étudie le piano à 5 ans, puis, dès mai 1953, découvre la 1ère harpe celtique bretonne reconstituée au 20ème siècle (la Telenn Gentañ conçue et construite par son père, après de longues recherches). Son premier morceau interprété en public en novembre 1953 à la Maison de la Bretagne à Paris, suivi de l’Unesco, de la cathédrale de Vannes, de l’Olympia, etc, déclencha la renaissance de la harpe celtique. Dés lors, il se consacre essentiellement à l’étude de la musique celtique, dont il développe le concept et s’initie au breton, au gallois, au gaélique, à l’habitat, à l’art, à l’histoire et à la mythologie celtiques. Il entre, fin 1954, aux scouts et au bagad Bleimor, dont il deviendra plus tard penn-soner, l’amenant, avec ses compères, au titre de champion, qu’il remporte également comme sonneur de couple (avec Youenn Sicard) en 1966. La même année, il chante au Centre Américain à Paris, devient Alan Stivell et signe, dés l’année suivante, son premier contrat international avec Philips (Universal). Dès 1968, il chante et joue au Queen Elizabeth Hall à Londres. Sa notoriété s’amplifie ensuite rapidement : bien sûr l’Olympia (février 1972), mais aussi les grands festivals rock et les plus grandes salles d’Europe, d’Amérique et d’Australie. Il a enregistré une trentaine d’albums à ce jour.

Il a reçu le Collier de l’Hermine en 1994 à Vannes.

Retour à la liste