Albert POULAIN

Né le 8 septembre 1932, il étudie le dessin et l’architecture au Conservatoire des Arts et Métiers de Paris de 1953 à 1958. C’est au cours de ce séjour qu’au contact d’Hervé Le Menn et d’actifs groupes culturels comme Ker Vreizh, il s’intéresse à notre culture populaire.

Il est, en 1957, co-fondateur du MOB (Mouvement pour l’Organisation de la Bretagne). Revenu à Pipriac dès 1959, il fréquente assidûment les cercles celtiques, la Kevrenn de Rennes et commence à enregistrer les chanteurs traditionnels, collectant ainsi près de 600 chants dans la région de Pipriac et de La Gacilly. Dans les années 1980 il portera à 1500 le nombre de chants ainsi collectés par lui. Déterminé à faire vivre ce riche répertoire, il commence alors à l’interpréter lui-même dans les fêtes locales. Dessinateur, il devient Maître d’œuvre en bâtiment et poursuivra à ce titre 1200 projets en vingt-sept ans : il réalise alors aussi près de 18 000 photographies du patrimoine bâti rural et de nombreuses restaurations. En 1959 il avait rencontré Jean-Louis Latour et Albert Noblet, qui seront avec lui co-initiateurs du Groupement culturel breton des Pays de Vilaine. Avec eux, il participe activement à la relance des fêtes locales, aboutissant en 1975, à l’initiative de Jean-Bernard Vighetti, à la création de la Bogue d’Or. C’est aussi à cette époque qu’il s’intéresse à un autre volet de la culture : le conte. Il collecte ainsi plus de 300 récits traditionnels, qu’il publie afin qu’ils ne tombent pas dans l’oubli. Surtout, il entreprend de les faire vivre, au cours des veillées et des fêtes, dans un gallo parfait et imagé, devenant bientôt pour tous le porte-parole inspiré de notre culture gallèse. Il nous quitte le 6 octobre 2015.

Il a reçu le Collier de l’Hermine en 2004 à Chateaubriant.

Retour à la liste