Gweltaz AR FUR

Gweltaz ar Fur est né le 25 avril 1950 à Hennebont (Pays vannetais). Emigré à Metz avec sa famille pour une année, en 1964, il prend alors conscience de sa bretonnité et s’engage politiquement à travers la composition de ses premiers textes dans la chanson revendicative, notamment en raison de la situation sociale de sa ville natale.

Il a à peine vingt ans lorsqu’il sort ses premiers disques 45 T chez Kelenn et Droug et commence à se produire en public dans les festivals et manifestations où l’on entend son premier succès Le sort du paysan français.

En 1973 il signe son premier album Chants celtiques et un second, Bonedoù Ruz, en 1975. Il compte alors parmi le petit groupe de chanteurs qui symbolisent le combat culturel et politique breton. Commence alors en 1976 la période des tournées à travers le monde : Allemagne, Irlande, Québec…

En 1977, il est cofondateur de Diwan dont il assure la présidence jusqu’en 1980. La chanson Didostait Bugale enregistré sur un 45 T au profit de l’association sera reprise bien plus tard par Dan ar Braz lors de l’Eurovision. En 1978 il écrit Frankiz ar Vretoned, une des chansons de l’album réalisé en soutien aux Bretons emprisonnés.

En 1980 il ajoute une nouvelle corde à son arc avec la création de la librairie Ar Bed Keltiek à Quimper bientôt suivi d’un deuxième magasin à Brest en 1984. C’est alors qu’il décide de mettre un terme à sa carrière de chanteur pour mieux assurer la promotion des musiques de Bretagne. Parallèlement il s’investit dans la vie culturelle bretonne, il est trésorier du Théâtre de Cornouaille et membre du Centre Régional du Livre de Bretagne.

Il a reçu le Collier de l’Hermine en 2008 à Rennes.

Retour à la liste