Job AN IRIEN

Né à Bodilis (Léon) dans un milieu brittophone, Job an Irien jeune est scout à Bleimor. De 1968 à 1982 il participe de très près à la vie du Bleun-Brug et à la rédaction des cahiers du Bleun Brug écrivant chansons (recueil eun deiz avec Michel Scouarnec et chansons d’enfants Deus ganin), cantiques (nouveaux cantiques bretons Hag e paro an heol avec Michel Scouarnec et René Abjean) et cantates (Ar Marh Dall, War varh d’ar mor avec René Abjean et les chorales du Bout du Monde).

A partir de 1984, avec la création du centre de rencontre bretonnant Minihi-Levenez par Mgr Barbu, évêque de Quimper et de Léon, l’orientation devient plus spécifiquement spirituelle. Cantiques pour enfants, Klask a ran et Dremm an Aotrou, cantate Kan evid ar peoc’h puis War heñchou ar bed avec Christian Desbordes et toujours les chorales du Bout du Monde. Puis en 2000, il crée Kalon ar bed avec Christian Desbordes et René Abjean à la cathédrale de Quimper tout en poursuivant l’écriture de textes de cantiques.

Entre temps, surtout à partir de 1990, il crée une maison d’édition essentiellement bilingue (sauf pour les ouvrages liturgiques entièrement en breton), en collaboration avec Bernard Tanguy, Yves-Pascal Castel, Fañch Morvannou, Pierre Tanguy, Jean-Pierre Boulic… Il édite la revue Minihi-Levenez et depuis 1993, écrit régulièrement des chroniques dans l’hebdomadaire Le Courrier du Léon – Le Progrès de Cornouaille et plus récemment dans Ya… Tout cela sans compter l’animation de pèlerinages en pays celtiques, l’aumônerie de collèges et du lycée Diwan en Finistère.

Il a reçu le Collier de l’Hermine en 2007 à Saint-Brieuc.

Retour à la liste