Joseph LE BIHAN

Joseph LE BIHAN est né le 12 mars 1930 à Locarn, dans une famille très modeste, mais ouverte sur l’école et la formation.

Il a appris le français à l’âge de sept ans à l’Ecole primaire de Locarn.

Il a poursuivi ses études secondaires dans l’enseignement catholique et public. Grâce au soutien « d’une micro diaspora familiale », il a poursuivi ses études dans l’enseignement supérieur à Rennes, puis surtout à Paris, à l’Institut d’études Politiques (section internationale), à l’Ecole pratique des Hautes Etudes (6ème Section histoire) et enfin à l’Institut de statistique (ISUP).

Il a fait une première carrière professionnelle à l’INRA (Institut National de la recherche agronomique – section Economie). Il a été le directeur fondateur du Laboratoire de recherches prospectives implanté à Massy comprenant une centaine de collaborateurs de 1965 à 1973. Pendant cette période, il a effectué de nombreuses missions à l’étranger, notamment comme expert auprès des Communautés européennes, de l’OCDE, de la FAO et même du Gouvernement Hongrois en 1962 !

En 1973, il a modifié sa trajectoire professionnelle. Après un cycle complet de formation à la Rand (USA), il rejoint l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales (HEC), comme enseignant dans le programme MBA de l’ISA, puis comme Professeur coordinateur d’une spécialisation internationale des Ingénieurs d’affaires.

De 1975 à 1990, il a contribué à la formation de quelques 200 élèves ayant déjà une première expérience professionnelle, dont le tiers environ d’origine étrangère (Chine, Corée, Israël, Maroc, Canada, en majorité). Chargé également des Enseignements de défense économique à HEC ISA dans le cadre d’une convention avec l’IHEDN (l’Institut des Hautes Etudes de défense Nationale), Joseph a été pendant cinq ans Coordinateur Européen des travaux du National strategic information Center de l’Université de Georgetown (Washington) autour du « Cercle Argos d’information internationale » supporté financièrement par des grandes entreprises Européennes.

Parallèlement, il a eu la responsabilité de l’initiation à la culture internationale des futurs cadres expatriés au sein du CRC (Centre de Recherches des Chefs d’Entreprises) de Jouy-en-Josas.

Il a été également directeur de recherches à l’Université de Paris IX Dauphine, agréé pour la direction de thèses de doctorat dans le domaine du marketing international.

Enfin, il a été un membre actif de la première génération des Experts du réseau APM (Association pour le progrès du Management).

Pendant cette période, il a effectué régulièrement des missions d’accompagnement des entreprises françaises à l’international, tout en participant parallèlement à des courtes périodes de formations dans des Universités étrangères : par exemple, Corée du Sud, Japon, Egypte, Irak, Maroc, URSS, RDA, USA, Canada, et surtout au Mexique.

à la fin de cette période de grande activité internationale, et suite au décès de sa mère, Joseph a décidé de retourner en Bretagne pour transférer une courbe d’expérience assez exceptionnelle aux futurs entrepreneurs bretons. Ce fut l’origine d’une autre aventure, en coopération avec un autre aventurier breton de très grande envergure, Jean-Pierre Le Roch, qui a débouché sur la création de l’Institut de Locarn.

Cette création se diversifie et se consolide sous la présidence d’Alain Glon, un autre leader et remueur d’idées, répondant aux nouveaux défis qui s’annoncent. Mais cette fois, il ne s’agit plus seulement de rattraper des retards, mais d’investir des projets inédits et spécifiques. Le sel de l’aventure d’aujourd’hui est plus que jamais, l’imagination créatrice et le courage, voire la témérité. Dorénavant, il faut oser.

Il a reçu le Collier de l’Hermine en 2011 à Quimper.

Retour à la liste