Les frères MORVAN

« Il faut trouver environ 200 bénévoles pour la fête des 40 ans de chanson des frères Morvan. 80% des bénéfices éventuels iront aux écoles Diwan, 20% à la réfection de la chapelle de Burthulet. Plusieurs dizaines de musiciens viendront honorer ces trois frères, symboles d’une musique bretonne bien vivante ».

C’était début 1998… et, ce petit tract nous dit tout, ou presque !

La totalité d’une vie consacrée, après le travail à la ferme, au plaisir de chanter, animer, à la volonté de transmettre, fidèlement et sans concession, le répertoire et le style tenus de leurs aînés, de « la mère »… Un plaisir ? Certainement… mais peu importe aux bêtes de la ferme que les frères soient rentrés à 2, 3 ou 4 heures du matin… Au lever du jour, elles sauront leur rappeler !

L’esprit de bénévolat qui les anime. Le refus d’être considérés comme des vedettes.

L’importance sociétale de ces moments de partage et de convivialité. Tout le contraire de la culture de paillettes ou d’esbroufe. Tout le contraire de la culture « hors-sol ». Et sans oublier, en particulier depuis qu’ils sont en retraite, les animations multiples qu’ils vont faire dans les maisons de retraites pour le plus grand plaisir de personnes qui ont… leur âge.

La reconnaissance spontanée et amicale de plusieurs générations de sonneurs, chanteurs et danseurs qui se font une joie de leur faire la fête !

Chacun sait l’importance qu’ont pu avoir les festoù-noz dans la vie culturelle bretonne, dans son évolution tout au long de la deuxième moitié du XXème siècle. Et chacun sait la contribution apportée par les Frères Morvan.

Ils ont reçu le Collier de l’Hermine en 2012 à Guingamp.

Retour à la liste