Tereza DESBORDES

Née le 1er février 1934 à Pont-Aven (Cornouaille), elle est la septième d’une famille de petits paysans. Sa mère étant très malade (elle est décédée quand Tereza avait 16 ans), elle est obligée de prendre sa place tant à la maison qu’aux champs dès l’âge de 14 ans, après avoir passé le BEPC et ce jusqu’à l’âge de 18 ans. En 1952, elle épouse Yann Desbordes arrivé à Pont-Aven fin 1949 comme instituteur. Installés d’abord à Plouescat, ils déménagent dans le département au gré des nominations, quatre enfants naissent alors. C’est en 1955 que Yann Desbordes découvre la Bretagne, elle le suivra peu à peu dans cette passion en apprenant en même temps que lui le breton auprès de Marc’harid Gourlaouen. La rencontre avec Per Denez, lui ouvre un chemin inconnu jusque-là, celui de l’édition. Elle apprend seule à taper à la machine et Per Denez lui confie la responsabilité des éditions Mouladurioù Hor Yezh, qu’il vient de créer en 1980. Plus de 150 titres ont été publiés à ce jour, dictionnaires et ouvrages pédagogiques, écrivains d’aujourd’hui, écrivains de la période de Gwalarn qu’il est important de faire connaître aux jeunes générations, poésie avec la collection « Skrid ». Son engagement militant en faveur de la culture bretonne passe par l’Institut Culturel de Bretagne. Elle a présidé durant plusieurs années la section Littérature écrite, une section très vivante (colloques, conférences, etc.) qui demande un important travail, mais qui offre aussi rencontres et amitiés.

Elle a reçu le Collier de l’Hermine en 2000 à Pontivy.

Retour à la liste