Tugdual KALVEZ

Daoust m’eo ganet d’an 22 a viz Kerzu 1937 e Plañvour Mor-bihan, Tugdual Kalvez a zo a orin eus ar vro Glazig, eus an Erge-Armel tal kichen Kemper. Dimezet ha tad daou bugel eo ha laouen da gaout tri bugel vihan, brezhonegerien an holl anezho. Staliet eo hiziviken e Sant-Nolf e kichen Gwened. Kelenner war ar brederouriezh, ar bredkelennerezh hag ar brezhoneg e meur a skol eus ar vro eo bet : skolioù normal Gwened, liseoù Colbert en Oriant ha Benjamin Franklin en Alre.

E penn-orin meur a gevredigezh emañ a-dreuz e stourm evit ar yezh hag ar sevenadur : An Namnediz gant Henri Landreau, (strollad sonerezh folk, 1960) ; Skol Gouren Naoned (1963) ; Kelc’h Sevenadurel Gwened (1972) bet kadoriad anezhañ e- pad ugent vloaz ; Rann skolaerien ha kelenerien lik ar Morbihan (Ar Falz) gant Albert Boché (1975) ; diazezer ha kadoriad Unvaniezh ar Gelennerien Brezhoneg (1981) e-pad dek vloaz. Kadoriad Glad Senolf, strollad studi ha talvoudekaat glad Sant-Nolf, abaoe 1996.

Sot gant an arz, a den ouziek- mañ a zo dedennet ivez gant meur a zachenn sevenadurel- all : al lennegezh dre an embann dastumadoù barzhoniezh, danevelloù, testennoù pe c’hoazh troidigezhioù levrioù evit ar vugale ; ar sonerezh gant enrolladur meur a bladenn gant ar strollad An Namnediz ; an anvioù-lec’h, ar c’hoariva… Loreet eo bet meur eus e labour gant prizioù lennegel : Priz Per Roy (lennegezh e brezhoneg) 1997, Priz Zavier Langleiz (lennegezh e brezhoneg) 2000 hag ar Priz Imram (lennegezh e brezhoneg) 2002. Ezel eo ivez eus ar gevrenn Yezhoù & yezhoniezh e Skol-Uhel ar Vro.

Né le 22 décembre 1937 à Plœmeur en Morbihan, Tugdual Kalvez est originaire d’Ergué-Armel près de Quimper, en pays Glazik. Marié et père de deux enfants, il est l’heureux grand-père de trois petits-enfants, tous bretonnants. Aujourd’hui installé à Saint-Nolff, près de Vannes, ce professeur à la retraite a dispensé des cours de philosophie, de psychopédagogie et de breton dans plusieurs établissements de la région : aux écoles normales de Vannes, aux lycées Colbert de Lorient et Benjamin Franklin d’Auray.

Militant de la langue et de la culture bretonnes, il est à l’origine de nombreuses associations : An Namnediz avec Henri Landreau, (groupe de folk-song breton,1960) ; Skol Gouren Naoned (lutte bretonne, 1963) ; Kelc’h Sevenadurel Gwened (Centre Vannetais de Culture Bretonne, 1972) qu’il présida pendant vingt ans ; Section des Instituteurs et Professeurs Laïques Bretons du Morbihan d’Ar Falz avec Albert Boché (1975) ; fondateur et Président d’Unvaniezh ar Gelennerien Brezhoneg (l’Union des Enseignants de Breton, 1981) pendant dix ans. Il préside aujourd’hui Glad Senolf, groupe d’étude et de mise en valeur du patrimoine de Saint-Nolf, depuis 1996.

Passionné par les arts, cet érudit est aussi ouvert à de nombreux autres domaines culturels : la littérature par la publication de nombreux ouvrages de poésie, de nouvelles, de textes en breton ou encore la traduction de livres pour enfants ; la musique par le biais de l’enregistrement de plusieurs albums avec le groupe An Namnediz ; la toponymie, le théâtre… Ses travaux sont d’ailleurs récompensés par plusieurs prix littéraires : le Prix Pierre Roy de littérature en langue bretonne 1997, le Prix Xavier de Langlais de littérature en langue bretonne 2000 et le Prix Imram de littérature an langue bretonne 2002. Tugdual Kalvez est également un membre actif de la section Langues & Linguistique de l’Institut Culturel de Bretagne.

Il a reçu le Collier de l’Hermine en 2009 à Ancenis.

Retour à la liste