Viviane HELIAS

Originaire du pays Bigouden (Cornouaille), Viviane Hélias découvre la culture bretonne dans toute sa diversité en entrant au cercle celtique de Pont-l’Abbé en 1962. Elle participe alors à la promotion de la Bretagne lors de fêtes folkloriques partout en Bretagne et en Europe. En 1969, elle entre à la confédération War’Leur. Responsable des stages de danse, elle participe à la programmation et au suivi des spectacles, apportant ainsi son aide pendant de nombreuses années aux comités des fêtes et festivals les plus importants.

Parallèlement elle mène un travail de collectage audiovisuel, avec l’aide de Yann-Fañch Kemener, des frères Flageul, Lommig Donniou et Marcel Baloin et fait des enregistrements lors du Kan ar Bobl.

En 1980, elle lance avec une petite équipe au sein de War’leur (Geneviève Jouanic, Raymonde Yaouanc, Jean-Michel Pérennec, Marie Le Bec et Mimi Kerloc’h) une commission broderie. Au début il s’agit de donner des conseils pour les costumes des groupes. La demande est si forte qu’il faut organiser stages d’apprentissages et journées d’études. Des outils pédagogiques sont réalisés, une cassette vidéo et un livre. Ont suivi des expositions à Pont-l’Abbé, à Quimper, au château de Kerjean, un film sur « L’art de tirer l’aiguille » et des initiations au public. C’est par le Québec qu’elle fait découvrir la broderie bretonne à l’étranger avant de se rendre en Louisiane, au Brésil et au Mexique.

Mais son combat le plus grand a été de démontrer que la broderie avait sa place en milieu scolaire.

Elle a collaboré avec Hélène Cario à la publication du livre Broderie en Bretagne en 2007 et travaille avec elle à un second ouvrage.

Elle a reçu le Collier de l’Hermine en 2008 à Rennes.

Retour à la liste