Albert POULAIN

Bet ganet diouzh an 8 a viz gwengolo 1932, studiañ a ra tresadenn ha saverezh e Skol Uhel an Arzoù ha Micherioù e Paris eus 1953 da 1958. E-pad ar mare-se eo deuet tomm ouzh hor sevenadur poblek, o vezañ e darempred gant Hervé Le Menn ha strolladoù sevenadurel evel Ker Vreizh.

Kensavet eo bet gantañ e 1957 ar MOB (Mouvement pour l’Organisation de la Bretagne). Distro da bPipriac, kemer ar ra perzh, adal 1959, e kelc’hioù keltiek evel Kevrenn Roazhon ha kregiñ a ra enrollañ kanerien hengounel, o tastum evelse tost da 600 ton e bro Pirpiac ha La Gacilly. Er bloavezhioù 80 eo bet ouzhpennet beteg 1500 niverenn an tonioù dastummet gantañ. Mennet da lakaat roll an tonioù-se da vevañ, kregiñ a ra kanañ e gouelioù lec’hel. O vezañ treser, dont a ra mestr al labourioù hag heuliañ a ra 1200 raktress e seizh warnugent vloazh. Tennañ a ra ivez 1800 poltred eus tiez hengounel hag eus kalzh a tiezh renevezet.

Kejet e n’oa e 1959 gant Jean-Louis Latour hag Albert Noblet. Gant int ho tri eo bet kensavet Groupement culturel breton des Pays de Vilaine. Reiñ a ra lañs en-dro ganto da c’houelioù lec’hel hag a zo deuet da vezañ, e 1975 gant emlusk Bernard Vighetti, La Bogue d’Or.Er mare-se eo, eo deuet tomm ouzh ul lodenn all eus sevenadur ar vro : ar c’hont. Dastum a ra ouzhpenn 300 kont, hag embann a ra anezho araog e vint kollet. Met dreistholl, kontañ a ra an istorioù-se e c’houelioù ha veilhadegoù, o komz ur gallo dispar ha skeudennet. Buan eo deuet evit an holl paotr awenet sevenadur Bro gallaouek.
Marv eo diouzh ar 6 a viz here 2015.

Profet eo bet dezhañ Kolier an Erminig e 2004 e Kastell-Briant.

 

Né le 8 septembre 1932, il étudie le dessin et l’architecture au Conservatoire des Arts et Métiers de Paris de 1953 à 1958. C’est au cours de ce séjour qu’au contact d’Hervé Le Menn et d’actifs groupes culturels comme Ker Vreizh, il s’intéresse à notre culture populaire.

Il est, en 1957, co-fondateur du MOB (Mouvement pour l’Organisation de la Bretagne). Revenu à Pipriac dès 1959, il fréquente assidûment les cercles celtiques, la Kevrenn de Rennes et commence à enregistrer les chanteurs traditionnels, collectant ainsi près de 600 chants dans la région de Pipriac et de La Gacilly. Dans les années 1980 il portera à 1500 le nombre de chants ainsi collectés par lui. Déterminé à faire vivre ce riche répertoire, il commence alors à l’interpréter lui-même dans les fêtes locales. Dessinateur, il devient maître d’œuvre en bâtiment et poursuivra à ce titre 1200 projets en vingt-sept ans : il réalise alors aussi près de 18 000 photographies du patrimoine bâti rural et de nombreuses restaurations. En 1959, il avait rencontré Jean-Louis Latour et Albert Noblet, qui seront avec lui co-initiateurs du Groupement culturel breton des Pays de Vilaine. Avec eux, il participe activement à la relance des fêtes locales, aboutissant en 1975, à l’initiative de Jean-Bernard Vighetti, à la création de la Bogue d’Or. C’est aussi à cette époque qu’il s’intéresse à un autre volet de la culture : le conte. Il collecte ainsi plus de 300 récits traditionnels, qu’il publie afin qu’ils ne tombent pas dans l’oubli. Surtout, il entreprend de les faire vivre, au cours des veillées et des fêtes, dans un gallo parfait et imagé, devenant bientôt pour tous le porte-parole inspiré de notre culture gallèse. Il nous quitte le 6 octobre 2015.

Il a reçu le Collier de l’Hermine en 2004 à Chateaubriant.

Retour à la liste