André POCHON

Ganet eo bet André Pochon e 1931 en Aodoù an Arvor. Divizet eo gantañ kuitaat e studioù evit labourat war an douar. Eilaat a ra e zud labourerien douar, ha dizoloiñ a ra ar JAC. Reolennoù al luskad-se a zo e heñcher : gwelet, barn, ober.

En em staliañ a ra e 1954 gant e wreg war un atant 9Ha e Sant Mayeux. Sevel a ra asamblez gant 17 labourer-douar ar c’hanton e Kreizenn Studioù teknik al labour-douar e Korle. Engouestlet eo neuze en ul labour a-stroll evit lakaat boutin an enklaskoù, an taolioù-micher, hag ar c’hwitadennoù. Evelse eo bet posubl ul lamm war-raok braz war evit pezh a zell an teknik hag an dud. 

Lakaat a ra war reizh en e CETA ur sistem implij diazezet war pradenn melchon gwenn ha ray-gras : an Doare Pochon. Prennañ a ra e 1975, ur feurm a 25Ha e St Bihy. Gellet a ra aze mont war-raok gant e enklaskoù, e arnoderezhoù. Gwellaet eo bet aze e taolioù-micher teknikel hag ekonomikel.

Diazezet eo gantañ e 1982, asamblez gant un neubeut mignoned, ar CEDAPA ( Kreizenn Studioù evit Diorren ul Labour-douar Emrenoc’h). Aze e oa lakaet e pleustr klozadur dezrevell J. Poly (1979) ha ne oant ket rannet gant tud micher al labour-douar, eveljust. Er bloazh-se skarzhet eo kuit eus an aozadurioù micher ablamour d’e vennozioù a-enep an douar labouret gant maïs ha boued glaz, ha chatalerezh er-maez douar.

Met tost e oa deus tout ar re a-enep koll dafar an energiezh naturel ha saotradur an dourioù.
Savet eo bet alies pennadoù-kaoz gant André Pochon er mediaoù : er journalioù ha war an tele ( abadennoù “La marche du siècle” ha “Envoyé Spécial”).

Foeter bro eo bet o tigas e gemmenad d’an holl. Pedet eo bet ivez e Brezil, Kanada, Beljik, Suis, Aotrich, Bro Saoz, Spagn… Hag evejust e skolioù labour-douar peplec’h.
Diplomet eus Skol Uhel la labour douar eo André Pochon, ha marc’heg Urzh a Enor. Eil prezidant kevredigezh Vivarmor Nature e Aodoù an Arvor.

Skrivet eo bet gantañ al levrioù-se :
1982: La Prairie Temporaire à base de trèfle blanc.
1991 : Du champ à la Source – Préf. J. C. Pierre.
1998 : Les champs du possible – Préf. Michel Jacquot.
2006 : Les Sillons de la colère – Préf. Jean-Marie Pelt.
2008 : Agronomes et Paysans : un dialogue fructueux – Préf. C. Béranger, Dir. honor. de l’INRA.
2009 : Le scandale de la vache folle – Préf. Nicolas Hulot.an

Profet eo bet dezhañ Kolier an Erminig e 2011 e Kemper.

 

André Pochon est né en 1931 dans les Côtes d’Armor. A 16 ans, il décide d’interrompre ses études, et de se consacrer à la terre. Il seconde ses parents agriculteurs, et découvre la J.A.C (Jeunesse Agricole Chrétienne). Les principes de ce mouvement seront ses guides : Voir, Juger, Agir.

En 1954, il s’installe avec son épouse, sur une exploitation de 9 Ha à St Mayeux. Avec 17 agriculteurs du canton, il participe à la création du Centre d’Etudes Techniques Agricoles (CETA) de Corlay. Il s’engage alors à fond dans un travail collectif de mise en commun des recherches, des réussites, et des échecs, permettant un progrès technique et humain considérable.

Il met au point dans son CETA un système d’exploitation fondé sur la prairie à base de trèfle blanc et de ray-gras : la Méthode Pochon.En 1975 il achète une ferme de 25 Ha à St Bihy. Il y poursuivra ses recherches, ses expérimentations, et améliorera sa réussite technique et économique.

En 1982, avec quelques amis, il fonde le CEDAPA (Centre d’Etudes pour le Développement d’une Agriculture Plus Autonome).Il y prenait à la lettre les conclusions du rapport de J. Poly (1979) qui n’étaient, évidemment, pas partagées par la profession agricole en général. La même année, il est évincé des organisations professionnelles du fait de ses positions à contre courant des cultures de maïs-fourrage, et des élevages hors sol.

Mais il rejoignait les orientations de tous les opposants au gaspillage des ressources énergétiques naturelles et à la pollution des eaux.

André Pochon fut très souvent sollicité par les médias : presse écrite et télévisuelle (émissions de « la marche du siècle » et « d’envoyé spécial »).

Il a sillonné toutes les régions, devant tout public, pour porter lui-même son message. Il a aussi été appelé au Brésil, au Canada, Belgique, Suisse, Autriche, Angleterre, Espagne…

Et bien entendu dans toutes les écoles d’agriculture.André Pochon est diplômé de l’Académie d’Agriculture, et chevalier de la Légion d’Honneur.
Il est vice-président de l’Association Vivarmor Nature des Côtes d’Armor.Il est l’auteur des ouvrages suivants :
1982: La Prairie Temporaire à base de trèfle blanc.
1991 : Du champ à la Source – Préf. J. C. Pierre.
1998 : Les champs du possible – Préf. Michel Jacquot.
2006 : Les Sillons de la colère – Préf. Jean-Marie Pelt.
2008 : Agronomes et Paysans : un dialogue fructueux – Préf. C. Béranger, Dir. honor. de l’INRA.
2009 : Le scandale de la vache folle – Préf. Nicolas Hulot.an

Il a reçu le Collier de l’Hermine en 2011 à Quimper.

Retour à la liste