Femmes de Bretagne

Présentation

Au cours des siècles passés et encore très largement aujourd’hui, les femmes ont eu un statut inférieur à celui des hommes.

Certains traits culturels propres à la Bretagne confèrent à la femme un statut privilégié et pour les foyers vivant de la mer, elle a été, et est encore ” le chef de famille “, pendant les longues absences du père. ” Je m’imagine souvent que les jugements qui seront portés sur chacun de nous dans la vallée de Josaphat ne seront autres que les jugements des femmes, contresignés par l’Éternel “, écrit Renan, dans ses souvenirs d’enfance et de jeunesse. Selon cet écrivain, aucun autre peuple que le peuple breton n’a tant vénéré le féminin. Et pourtant, force est de constater que les femmes de Bretagne sont moins nombreuses que les hommes à voir leur nom gravé sur les tablettes de l’histoire.

Compte tenu de cet état de fait il nous a semblé intéressant de proposer aux adhérents de l’Université du Temps Libre de Bretagne d’engager une recherche afin d’établir les biographies de femmes dignes d’être célébrées dans notre mémoire collective. Pendant des mois, des dizaines de personnes ont rassemblé les éléments qui permettent de constituer pour la Bretagne un florilège intéressant et inédit, fruit de ce travail de fourmis rassemblant des témoignages retrouvés dans les archives publiques ou privées, dans de nombreux ouvrages et reportages journalistiques, mais aussi portés par la mémoire orale pour les exemples les plus récents.

Nous n’avons retenu que les femmes actuellement décédées, notre recherche a eu pour objet les femmes bretonnes de naissance, dont beaucoup ont émigré hors de leur pays natal, celles qui sont devenues bretonnes par alliance, de simples ou illustres visiteuses qui ont trouvé un point d’ancrage dans ce Pays. Chacune à sa manière, par sa vie exemplaire, son dévouement ou son audace a contribué de façon indéniable à la richesse du tissu social de la Bretagne. D’autres ont alimenté la chronique des faits divers de leur époque et quelques unes, de triste mémoire d’homme, sont inscrites sur les registres de la criminalité.

Figures mythique, populaire ou historique, attachée à son foyer, engagée dans une vie professionnelle, religieuse, charitable, soumise, émancipée, libertine, militante, aventurière : Quelle est vraie nature de la femme? La réponse est illustrée par cette galerie de portraits : c’est dans la diversité de leurs rôles, leur ” condition leur pouvoir et leurs formes d’action, leurs silences et leurs paroi que les étudiants de l’UTL de Bretagne apportent une réponse. ” Le lecteur y trouvera le cheminement malaisé, ces conquêtes entravées aussitôt qu’assurées (parfois refusées par les femmes elles-mêmes) qui les ont conduites vers la modernité qui définit aujourd’hui la place de la femme dans notre société. C’est la reconnaissance d’u parcours individuel qui leur a été longtemps dénié et qui doit faire, par un destin contrôlé, l’histoire d’une citoyenneté à part entière.

Femmes galantes ou femmes savantes, quand elles n’ont pas fait l’Histoire, elles ont appartenu au monde des Sciences, des Arts, de la Littérature. Elles ont été les mères d’hommes illustres, les inspiratrices de poètes ou de révolutionnaires, elles ont participé aux grandes luttes pour la défense de leur pays, résistantes, martyres déportées ou, plus collectivement, elles ont œuvré dans l’anonymat, dans les luttes paysannes ou ouvrières. Elles ont aussi fondé des ordres religieux.

Toutes ces femmes ont, par leur courage, leur abnégation et aussi leurs souffrances, contribué à l’émancipation de la femme.

Le lecteur y trouvera le cheminement malaisé, ces conquêt entravées aussitôt qu’assurées (parfois refusées par les femmes elle mêmes) qui les ont conduites vers la modernité qui définit aujourd’hui la place de la femme dans notre société.

Sans avoir la prétention d’être exhaustif, nous souhaitons que cet ouvrage puisse être un outil de travail pour les chercheurs et intéresser tous les curieux de l’Histoire bretonne. Notre recherche continue, car nous sommes conscients que ce qui n’est encore qu’un abécédaire reste incomplet. Nous remercions d’avance toutes Ies personnes qui accepteraient de compléter ce dictionnaire en cours de constitution par des informations et quelques portraits de femmes que nous n’avons pas encore rencontrées dans ce long cheminement qui est le nôtre. Nous les remercions de l’aide qu’ils pourraient nous apporter.

Jeanne Urvoy

Retour