La Bretagne de A à Z

Glossaire

ab : Préfixe patronymique qui vient de mab, fils (Abhervé, Abjean, Abgrall, etc.).

ahel-karr : Lever d’essieu de charrette (voir jeux bretons).

Alba : l’Ecosse, en gaélique. En breton : Bro Skos.

Anaon : Ames des trépassés. Terme présent dans les prières, les contes, les expressions populaires : Doue ‘ bardono d’an Anaon (Dieu ait pitié des âmes trépassées).

An Alarc’h : Le Cygne. Surnom donné au duc Jean IV / Yann IV (voir histoire chronologique, 1479).

Ar Bed Keltiek : Le Monde Celtique. Librairies spécialisées dans la littérature des pays celtiques à Kemper et Brest.

Ar en deulin : (À genoux). Œuvre poétique majeure du poète vannetais Yann-Ber Kalloc’h.

Ar Falz : (La faucille). Association culturelle fondée par Yann Sohier en 1933, qui regroupe des enseignants laïcs bretons (20 straed Kersko 29600 Montroulez).

Avalon : île mythique dans laquelle le roi Arthur  a été emmené après sa mort par sa demi-sœur, la fée Morgane, et d’où il reviendra pour libérer les Bretons. Le mot breton aval signifie pomme, symbole de la connaissance.

Ar Vro Bagan : Le pays pagan, en Léon. Une troupe de théâtre issue de ce terroir a pris le nom de Strollad ar Vro Pagan.

Bale Roue Arzhur : La Marche du Roi Arthur. Chant du Barzaz Breiz

bazhig kamm : (la crosse). Jeu breton ancêtre du rugby.

bara ha gwin : (du pain et du vin). A donné le terme péjoratif baragouiner, parler mal une langue…

Baradoz (ar) : Le Paradis… hag ar Baradoz e-fln ho puhez! (et le Paradis à la fin de votre vie) : vœu que l’on formule pour quelqu’un, (voir Kantik (!) et Taolennoù (!)).

bara mor : (pain de mer). Nom donné au goémon en Léon.

bank tossel : banc-coffre qui sert de marchepied pour monter dans le lit-clos (voir gwele-kloz (!) et mobilier).

bazh-yod, ar vazh-yod : bâton à bouillie pour la farine de blé noir. Un des jeux bretons.

bag noz, bag er Marù (vannetais) : bateau de nuit qui emporte les âmes (Anaon (!)) dans l’autre monde.

Beilhadegoù Treger : Veillées du Trégor. Troupe de héâtre bretonnante qui joua entre 1959 et 1981 dans cette région.

Beltan : Forme bretonne de l’irlandais Beltaine (Feu de Mai). Une des quatre fêtes du calendrier celtique célébrée en l’honneur du dieu solaire Bélénos. (Voir druides).

Bennozh Doue : (Bénédiction de Dieu). Merci.

biniouaer : joueur de biniou.

Bleun Brug (fleur de bruyère). Mouvement culturel catholique fondé en 1905 par l’abbé Perrot.

Bloavezh mat : Bonne année.

Bodadeg ar Sonerion (B.A.S.) : Assemblée des sonneurs.

Bonedoù Ruz : Les Bonnets Rouges.

botoù koad : sabots de bois.

bragoù bras : pantalon plissé porté autrefois en Léon et Cornouaille, qui descendait jusqu’aux genoux.

Bran : (Corbeau). Nom qui se retrouve en divers lieux. L’une des représentations de Merlin. Héros de la mythologie galloise, les Mabinogion : Bran Bendigeit, Bran le Béni, fils de Llyr. (Lire l’album Bran Ruz.

bre, brenn : (colline, montagne). Se retrouve dans des noms de lieux : Mené Bré, Brelevenez, Brenheol, Brehadour, etc.

Bretoned, ar Vretoned : les Bretons. Ar Vretoned a zo tud kalet ha krehv (Les Bretons sont des hommes durs et forts).

Breiz o veva : (La Bretagne vit). Émission de télévision en breton dans les années soixante-dix.

breizhek : breton (adj.).

Breton (ur), Breizhad : un Breton (habitant de la Bretagne).

breuriezh : confrérie qui avait la charge d’une paroisse.

brezhoneg : breton (langue bretonne).

brezhoneg er skol (ar) : (le breton à l’école). Campagne de pétition en faveur de l’enseignement du breton entre 1934 et 1937.

Buhez ar Zent : (Vie des Saints). Livre populaire utilisé en basse Bretagne au cours des repas, selon la coutume familiale.

Buhez Santez Nonn : (Vie de sainte Nonn). Mystère médiéval, dont il reste un manuscrit.

Chadenn ar Vro; (La chaîne du pays). Émission de télévision en breton.

chupenn : veste noire sans revers aux longues basques et aux poches dentelées.

Cymru : pays de Galles, en gallois ; en breton : Kembre, Bro Gembre.

Da Feiz hon Tadoù kozh : (À la foi de nos ancêtres). Épi-taphe inscrite sur les croix.

Dalc’h mat ! : Tiens bon !

Dalc’homp soñj! : (Souvenons-nous). Épitaphe utilisée pour les deuils. Association historique et revue (BP 251. An Oriant cedex).

Dahut : (Bonne magie). Nom de la fille de Gradlon, roi de la Ville d’’ Is &lsquo ;.

D’ar gêr ! : (à la maison). À leurs officiers qui leur disait de partir à la guerre, les soldats bretons applaudirent en répétant D’ar gêr, ma jeneral! D’ar gêr! Puis, ils firent demi-tour pour rentrer chez eux… Tragique méprise !

Demat : Bonjour.

Demat gouloù : Bonjour lumineux (expression médiévale).

Diougan Gwenc’hlan : Prophétie de Gwenc’hlan. Chant du Barzaz Breiz.

Dremm an Ankou : Le visage de l’Ankou. Le voir faisait mourir d’effroi, paraît-il…

Éire : Irlande, en irlandais ; en breton : Iwerzhon.

Emgann : (combat). Parti politique breton.

Emgann an Tregont : Le Combat des Trente. Épisode de la Guerre de Succession de Bretagne (voir Histoire chronologique, 1351).

Emsav : (Soulèvement, révolte, mouvement). Désigne l’ensemble des composantes du mouvement politique et culturel breton depuis sa renaissance au début du siècle jusqu’à nos jours (voir Skol an Emsav).

Emvod ar Gelted : (Assemblée des Celtes). Festival interceltique de Lorient.

farz : (farce). Mets du Léon. Il existe plusieurs préparations du farz .’ farzforn (far breton), farz sac’h, farz buhan, farz gwiniz du, sans oublier le kig ha farz.

Feiz ha Breizh : (Foi et Bretagne). Devise du Bleun Brug.

friko : repas de fiançailles, repas de noces (ou toute la journée : Mont d’ar friko : aller à la noce, en Cornouaille). Friko bihan : repas de baptême.

gant va gwellafi sonjoù : avec mes meilleures pensées (Formule de politesse).

gast! : sûr ! (expression). Gast a rastell! (Putain de râteau !)

giz, gizioù : La mode, la guise. Il existe de nombreuses modes selon les pays : giz bigouden (pays bigouden), giz fouen (Fouesnant), giz Kastellin (Châteaulin)…

glazik : mode du pays* de Kemper, dont le costume est essentiellement bleu {glazik = petit bleu).

Gouel ar brezhoneg : Fête de la langue bretonne qui a lieu tous les ans (Carhaix/Karaez, Speied/Spézet, Louargad). Gouel broadel Breizh : Fête nationale de la Bretagne. Également fête de la Saint-Yves*.

Gouel Mikael : Fête de la Saint-Michel (29 septembre) : début du bail. Nom du fermage.

Gurvan : Un des ouvrages majeurs du dramaturge Tanguy Malmanche, écrit en 1923.

Gwalarn : (Vent d’Ouest). Revue littéraire en langue bretonne (voir Histoire chronologique, 1925).

gwenn : (blanc, sacré). Se trouve dans de nombreux noms de lieux : Gwengamp/Guingamp, Gwenrann/Guérande,… et dans certains prénoms : Gwenael, Gwenc’hlan, Gwendal, Gwenn, Gwennole, etc.

Gwennved : le monde blanc, sacré ; paradis celtiques dans les Triades Bardiques.

gwele-kloz : lit-clos. En usage en basse Bretagne jusqu’en 1914.

gwin ardant, gwin an tan : la goutte, eau-de-vie.

Gwin ar C’hallaoued : Le vin des Gaulois. Chant du Barzaz Breiz repris par de nombreux chanteurs et groupes folks.

gwinizh du : blé noir.

Gwir (ar) : La Vérité. Ar Gwir a-eneb ar Bed (la Vérité à la face du monde) : devise de la Gorsedd bretonne (et galloise).

Ifern yen (an) : L’Enfer froid. Terme qui désigne le Yeun Elez, marais tourbeux dans les Monts d’Arrée (Ki Du ).

Itron Varia : (Madame Marie). La Vierge Marie.

jiletenn : gilet noir croisé à deux rangées de boutons d’argent.

Kamp ar Vrezhonegerien : camp d’été pour bretonnants organisé par Skol an Emsav (!).

Kan an Douar : (Le Chant de la Terre). Œuvre poétique d’Angela Duval. Association de Landeleau.

kannerezed noz : Les lavandières de la nuit. Personnages de contes : ce sont les anaons (!) qui doivent laver le linge d’une personne destinée à mourir, afin d’être délivrées de leurs péchés.

Kan ar Bobl : (Chant du Peuple). Concours de chants populaires, dont la finale se déroule chaque année à Lorient/An Oriant ou à Pontivy/Pondi.

karrigell an Ankou : La charrette de l’’ Ankou ‘ destinée à emporter le défunt.

kantik ar Baradoz : Cantique du Paradis. Œuvre attribuée à saint Hervé.

Keit vimp bev : (Nous restons vivants). Maison d’édition spécialisée dans les bandes dessinées et les jeux de société en breton.

Keltia : la Celtie, les pays celtiques.

kenavo : (jusqu’à ce qui sera). Au revoir.

Kendalc’h* : (Maintenir). Confédération culturelle bretonne.

kêr : lieu habité, hameau. Le linguiste Francis Gourvil en a dénombré 18200 en Bretagne : 9250 en Finistère, 4270 en Côtes-d’Armor, 4450 en Morbihan et 270 en Loire-Atlantique.

Ker vihan, brud vras : Petite ville, grand renom (devise de Redon).

Kerne, Bro Gerne : La Cornouaille bretonne.

Kerne Veur / Kernow : La Cornouailles, comté anglais, un des six pays de langue celtique.

KLTG : orthographe commune aux quatre dialectes bretons, dit aussi Peurunvan ou ZH. (K = Kerneveg, L = Leoneg, T = Tregereg, G = Gwenedeg).

kevrenn : ensemble de cornemuses, bombardes et batterie.

Ki du : (Chien noir). Gardien du monde des enfers froids du Yeun Elez ( !). Chanson du chanteur Gilles Servat.

kig ha farz : (viande et farce). Mets breton du Léon.

kig sal : viande salée employée dans la soupe {souben kig sal).

korn boud : corne de vache utilisée à la ferme pour appeler les gens à table. Titre du bulletin de l’Association des Ecrivains Bretons.

kouign-amann : gâteau au beurre originaire du Léon.

krampouezh : crêpe de farine de sarrasin.

krampouezh tev : galette de blé noir.

Kuzul ar brezhoneg : (Conseil de la langue bretonne). Association regroupant la plupart des organisations culturelles bretonnantes.

lambig : eau-de-vie de cidre obtenue par distillation.

lan : terre consacrée, église, monastère; à rapprocher du Llan gallois (église, village ou paroisse).

lann : lande.

lok, loc : lieu consacré (Locmariaker, Locquenolé = Loc de Gwenole).

louzaouen : plante médicinale, remède à base de plantes. Par extension, médicament.

mac’htiern : chef de clan chez les anciens Bretons.

Ma Doue benniget! : Mon Dieu béni ! (expression familière).

Mallozh Doue ! : Malédiction !

Mannin : île de Man. En breton Manav.

Mamm-gozh ar Vretoned : La grand-mère des Bretons. Surnom donné à sainte Anne.

Marc’harid : Marguerite. Une des saintes les plus populaires de Bretagne : elle est représentée dominant un dragon dans de nombreuses églises.

Maro evit ar Vro : Mort pour le Pays. Épitaphe placée sur certains monuments aux morts.

Marc’h : (Cheval). Nom du roi qui, dans la légende de Tristan et Iseult gouverne la Cornouaille/Kerne Veur (!). Dérivé du prénom Marc.

nann : non.

pennti : bout de maison, appentis. Maison d’habitation sans dépendance autrefois mise à la disposition d’un valet de ferme pendant la durée de son engagement.

person (An aotrou) : recteur (Monsieur le). Prêtre dirigeant une paroisse.

pedit evidomp : priez pour nous…

peulvan : nom breton pour désigner un menhir.

peurunvan : désigne le breton unifié KLTG (!).

pillig, ar billig : plaque de fonte sur laquelle on fait des crêpes (.

plou, pla, pie, pieu, plo, plu : vient du latin plebs (peuple). Communauté paroissiale datant des origines de la Bretagne (IVe-VIe siècles).

ronfl : géant, ogre des contes traditionnels.

rozell : raclette de bois servant pour les crêpes.

Salaùn ar Foll : Salomon le Fou. Pauvre hère mystique qui vécut au XVe siècle dans la forêt de Lesneven. Après sa mort, un lys poussa sur sa tombe. À cet endroit, a été élevée une basilique (N.-D. du Folgoët), haut lieu de pèlerinage. Titre du film tourné par les frères Ronan et Herri Caouissin.

Seiz Breur : Les Sept frères, (voir Histoire chronologique, 1923).

Skoazell Vreizh : (Secours de Bretagne). Association humanitaire qui aide les familles de militants bretons emprisonnés.

Skol an Emsav : École de l’Emsav (!). Association culturelle de langue bretonne.

skolioù : Club de gouren.

son an aour : (Chanson de l’or). Les autorités françaises, à la veille de la guerre 1914-1918, firent placarder des affiches en breton pour inciter les gens à donner leur or afin d’aider la défense nationale (c’est-à-dire à fabriquer des canons…).

spanell : spatule utilisée pour retourner les crêpes sur le bilig (!).
Stourm ar brezhoneg : (Combat du breton). Mouvement culturel.

Tad ar Vro : Père du pays. Surnom donné au roi Nominoë, fondateur de la Bretagne (voir Hist. chronologique, 845).

Tadoù ar Vro : saints fondateurs de la Bretagne.

Tad ar gwir vrezhoneg : Le père de la langue bretonne. Surnom donné à Jean-François Le Gonidec (voir Hist. chronologique, 1821).

tantad : Feu de joie dressé le jour de la Saint-Jean, pour le solstice d’été.

talabarder : joueur de bombarde.

Ti ar Gouren : Maison du gouren (lutte bretonne).

Tir na nog : Terre des Jeunes, dans la mythologie irlandaise.

Torr e benn : casse-lui la tête. Cri de ralliement des Bonnets Rouges/Ar Bonedoù Ru (voir Hist. chronologique, 1675).

Traoù mat : (Bonnes choses). Biscuiterie de gâteaux bretons.

tref, tre : subdivision de paroisse.

taolennoù ar Baradoz : Tableaux du Paradis. Œuvres peintes représentant des scènes religieuses dans le but d’impressionner les gens et de leur faire peur. Les missionnaires, comme le père Maunoir (1606-1683), utilisèrent beaucoup ces taolennoù.

Vretoned (Ar) : Les Bretons. Ar Vretoned a zo tud kalet ha kreñv (Les Bretons sont des hommes durs et forts).

War sav ! : Debout !

Ya : oui. Durant la guerre 1914-1918, François Laurent, originaire de Mellionec, fut pris pour un espion allemand et fusillé : il avait répondu Ya à l’un des officiers français qui l’interrogeait. ..

Yec’hed mat deoc’h : (Bonne santé à vous). À la vôtre !

Yeun Elez : Marais situé au cœur des Monts d’Arrée, au pied de la montagne Saint-Michel-de-Brasparts/Menez Mikael. Une des portes de l’Enfer.

Yod kerc’h : bouillie d’avoine que l’on remue à l’aide du bâton de bouillie (ar vaz yod (!)).

Retour