Jeudis de l’Hermine : Conférence à BLAIN le 8 novembre 2018

Dans le cadre des « Jeudis de l’Hermine » de Skol-Uhel ar Vro,

Conférence le jeudi 8 novembre à 20h. 30,
Centre Henry DUNANT – BLAIN,
par Yann Duchet.

Rigantoná – Rhiannon – Riwannon :

La Souveraineté féminine
dans les récits d’origine brittonique.

C’est de la Souveraineté -Flaíth- dont nous allons parler ici, en tant que femme, en tant que reine pacifique: *Rigantoná des anciens Celtes – Rhiannon des légendes de Galles et certainement notre Riwannon, mère de Saint-Hervé. Elle est parente et semblable à, mais cependant différente, d’autres déesses celtes (Brigantia/Ana/Mórrigan) et indo-européennes (Dêví/Śaktí). Même si nous savons bien qu’elles ne sont, en dernière analyse, que l’unique déesse, sous trois aspects, trois fonctions et trois niveaux différents dans « l’idéologie tripartie » dumézilienne (Le Roux – Guyonvarc’h).

Nous chercherons ici à tirer profit d’études, ou de traductions, déjà publiées, afin de définir un cadre autour de la souveraineté comme femme/reine; entre un roi -*Ri- vieux et impuissant, injuste, cruel et lâche et, par conséquent, inapte à régner; un héros -Nia (niz/neveu)- trop jeune, trop intrépide, trop droit pour bien tenir le royaume et « posséder » la souveraineté, mettant ainsi la société entière en péril. Tout ceci en liaison constante, bien-sûr, avec l’Autre-Monde ou Ordre Cosmique.

Nous nous proposerons d’étudier les traces restantes de ce schéma structurel dans notre plus ancienne littérature: la littérature d’origine brittonique, qu’elle soit en breton, en ancien gallois, ou encore en français médiéval (anglo-normand). Souvenons-nous encore que cette littérature écrite n’est, le plus souvent, que la trace d’une tradition bien plus ancienne, issue de notre « littérature orale » presque disparue.