Livre d’or pour Donatien LAURENT

 

En ces temps de confinement, nous ne pouvons rendre hommage à Donatien LAURENT en étant physiquement présent à ses obsèques, comme il le mérite. C’est pourquoi nous mettons en place ce Livre d’Or. Merci de laisser vos messages.

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
24 messages.
LATOUR Catherine LATOUR Catherine de GWENED a écrit le 4 mai 2020 à 19h 33:
Donatien Laurent aura contribué à garder vivante la mémoire de nos compatriotes, en la collectant afin que les générations futures sachent d'où elles viennent et continuent à faire vivre notre patrimoine.
Jean-Jacques Monnier Jean-Jacques Monnier de Lannion a écrit le 29 avril 2020 à 17h 01:
Une grande émotion de plus pour le départ d'un chercheur et d'un ami qui m'a - qui nous a - beaucoup apporté : une thèse lumineuse, des analyses de gwerzioù très riches. Je n'en mentionnerai qu'une ici, la gwerz des Sept saints, où il corrige avec gentillesse, comme à chaque fois, beaucoup d'erreurs. On en parlera beaucoup, on y pensera beaucoup jusqu'à notre propre départ.
Puisse des plus jeunes mettre leurs pas dans les siens...
Ar Gouilh Andrea Ar Gouilh Andrea a écrit le 6 avril 2020 à 16h 46:
"Pa guz an heol, pa goeñv ar mor , me oar kanañ war dreuz ma dor .

Me gan en noz, me gan en deiz ha me ken keuziet koulskoude"

Ya, ma c'halon 'zo leun a dristidigezh o klevout oc'h aet d'ar bed all ...

C'est en 1958 à Paris que tu m'as fait découvrir le Barzaz-Breizh , quelle émotion ! Ces poèmes musicaux m'allaient droit au coeur. C'est à partir de cette découverte que je décidais de faire entendre cette poésie oubliée qui était notre histoire . Et reprenant Jean-Jacques Rousseau, tu écrivais dans la présentation d'un de mes disques que le secret des chanteurs populaires est de " Faire parler la musique et chanter les paroles "

Grâce à toi; à ton amitié et à tes conseils, j'essayais d'être à la hauteur .
Malgré ton emploi du temps très chargé, toi et Françoise m'avez toujours accueillie chaleureusement..Mersi bras, Donatien...Kenavo deoc'h !

Ma soñjoù glac'haret d'ar familh Laurent.

Andrea
Mariannig Larc'hantec Mariannig Larc'hantec de Larmor-Plage a écrit le 2 avril 2020 à 22h 45:
Donatien Laurent, en proposant une nouvelle lecture du Barzaz-Breiz éclairée par son rigoureux et brillant travail d’ethnologue, a fait passer l’ouvrage de T. Hersart De La Villemarqué du monde de la croyance à celui de la connaissance. La littérature orale est entrée dans la lumière.
La Bretagne a perdu un très grand chercheur et un humaniste convaincu, un homme dont l’intelligence n’avait d’égale que la gentillesse. J’ai perdu un guide précieux, un « Sturier » comme nous disions à Bleimor.
Je présente mes très sincères condoléances à toute sa famille.
Benead Vialaneix Benead Vialaneix de Roudoualleg a écrit le 1 avril 2020 à 22h 11:
Va fedenn evit Donasian hag e re. Levezonet bras hag entanet meurbet on bet gant e studioù. Ouzpenn-se e oa un den a galon, hegarat ha madelezhus.
Viviane Hélias Viviane Hélias de Quimper a écrit le 30 mars 2020 à 19h 03:
Merci Donatien, pour votre immense travail.

Je présente mes condoléances à votre famille et à vos proches.
Kénavo Donatien
Rozenn Milin Rozenn Milin de Landunvez a écrit le 30 mars 2020 à 0h 19:
Na pebezh tristidigez...

Ar wech kentañ meus gwelet Donatien oa p'edon krennardez, e skol Intron Varia Lourdes e Lesneven. Pedet e oa bet gant Odile ar Skao (aet d'an anaon ivez daou vloaz zo, dres) da ober kaoz deomp diwarbenn gwerz ar Falc'hun. Na begen dedennus evit om skouarnioù yaouank ! Ha tro da gaozeal gant un den ken skianteg p'edomp ni 14 pe 15 vloaz, un doare burzudus da zigeriñ om speredoù.

Bloavezhioù warlec'h e oa e touez barnerien va DEA en EPHE e Pariz, ur gwir blijadur adarre klevet evezhiadennoù ken speredek, gant un den ken hegarat, laouen bepred, ha leun a fent er memes tro.

Ur sapre koll eo evit ar vro. Chom a ra ganeomp frouez e labour hag a zo ken pouezus evidomp holl. Rak diskouezet neus d'ar bed talvoudegezh skiantel hengoun ur vro, istorioù ha kanaouennoù treuskaset dre ar c'hantvedoù gant tud ar bobl gwirion.

Ra vezo plijadurus e veaj etrezek Tir Na Nog...
Tugdual KALVEZ Tugdual KALVEZ de Sant-Nolv a écrit le 29 mars 2020 à 17h 50:
Graet 'm eus anaoudegezh gant Donatien Laurent e Naoned, pa oamp paotred yaouank. Dont a rae da welout e dud kozh a oa o chom eno. N'ouzon ket hag a-raok e wallzarvoud e oa pe war-lerc'h.
Soner biniou bras e oamp an daou ha pep hini e dad en Emsav.
En em welout a raemp ur wech an amzer, hervez al lec'h ma oamp kaset gant ar stourm. Ur wech e oa bet en e di e Brest, ur wech all e Trelevenez lec'h ma oa bet pedet da zont gant an Tad Job An Irien, d'ober ur brezegenn diwar-benn e enklaskoù war Tro minic'hi Lokorn.
Ar wech diwezhañ e oa e interamant Yvon Palamour, e Pleuigner, d'ar 4 a viz Gwengolo 2018, ha komzet hon doa un tamm war-lerc'h an obidoù.
Ur paotr hegarat-tre e oa, desket meurbed hag uvel war un dro, gant ur spered skiantel a blije d'ar prederour ma 'z on.

Kenavo Donatien, kenavo er bed all.


Tugdual KALVEZ
d'an 29 a viz Meurzh 2020
Jean-Yves Herlédan Jean-Yves Herlédan de Quimper a écrit le 28 mars 2020 à 22h 55:
C’est avec émotion et tristesse que les membres de l'amicale des bagadoù et des cercles celtiques quimpérois ont appris le décès d’un grand personnage intimement lié à la culture bretonne.

Sa thèse sur le Barzaz Breiz soutenue en 1974 et publiée en 1989, restera comme un éclairage capital sur notre culture. Il a su mettre en perspective des pans entiers de connaissances de la matière de Bretagne.

S'il fut un éminent chercheur et collecteur de notre patrimoine oral, partageant aisément et simplement ses savoirs, une chose essentielle est parfois oubliée : Donatien fut également un musicien de talent, grand sonneur et un grand compositeur. Ancien penn-soner du Bagad Bleimor, en 1955, lui et Herry Léon ont introduit brillamment l’emploi de la cornemuse écossaise en Bretagne, respectant les codes et traditions populaires des deux côtés de la Manche. Il fut également durant de longues années un référent reconnu par tous ses amis sonneurs.
Dans les morceaux qu’il a écrits, parmi tant d’autres, nous resteront sans doute en tête des airs tels que: « Kerreg beg an treiz » ou « Gwerz an ene reiz ».

Donatien demeurera pour nous tous, un acteur passionné de notre Bretagne, un personnage essentiel et incontournable de notre culture.

Jean-Yves Herlédan
Patrick Corlay Patrick Corlay de Plunered a écrit le 28 mars 2020 à 19h 36:
Daou zen meur zo aet kuit da dTir na nOg abaoe ur bloaz. Donatien Laurent ha Y.F Kemener. Ur c’holl bras evit hor sevenadur. Ra vo skañv Douar Breizh dezho.
Joubin Pierre Joubin Pierre de Vannes a écrit le 28 mars 2020 à 11h 28:
Donatien Laurent ne sera pas seul sur le chemin de l'au delà. Jean-Yves Veillard l'y accompagnera. Ce sont deux grands noms de la culture bretonne, musiciens, ethnologues, collecteurs, historiens et chercheurs qui nous quittent dans le même temps. Tout notre respect et nos remerciements pour leurs apports à la connaissance et à la diffusion de notre culture. Nos condoléances et notre amitié pour leurs familles et amis.
Youenn Sicard Youenn Sicard de Kemper a écrit le 27 mars 2020 à 18h 53:
Dans le domaine de l'ethnomusicologie, s'il est un nom qui faisait autorité en Bretagne, par ses recherches sur le Barzhaz Breizh et sur des gwerzioù, telle celle de Loeiz Ar Ravallec, par sa grande connaissance de notre musique traditionnelle, mais aussi par la sensibilité du musicien qu'il était, c'est bien celui de Donatien Laurent. Tous ceux qui l'ont approché ont appris quelque chose auprès de lui et ont pu apprécier son extrême gentillesse. Parmi d'autres souvenirs, je garderai celui de cette période du renouveau des festoù noz, vers la deuxième moitié des années 60 et le début des années 70, où nous étions une petite bande d'un peu tous les coins de Sud Cornouaille, mais aussi quelques uns venant du pays vannetais, parmi lesquels Donatien et son inséparable ami, Pierre Le Padellec, à nous retrouver tous les samedi soir, dans un bourg ou un autre de Haute Cornouaille, nous passant le mot à chaque fois sur le lieu où il y aurait un fest-noz le samedi suivant… et où, après la dernière gavotte ou la dernière plin (car on ne dansait en ces lieux et en cette époque que les danses du terroir) une petite rallonge se faisait, hors contexte, sur quelques danses vannetaises, chantées dans la chaîne par les deux compères… deux compères maintenant réunis au Tir-Na-Nog, où il y a déjà tant de beau monde… Kenavo Donatien !
Alan PIERRE Alan PIERRE de Ergue vras (mais vannetais d'origine !) a écrit le 27 mars 2020 à 18h 48:
Donatien,

j'ai le souvenir d'un repas en commun chez des amis à vous en pays bigouden (Jean-Marie et son épouse). Cet instant fût aussi instructif que savoureux !
Votre humilité était à la hauteur de vôtre immense savoir !
J'ai souvenir d'avoir évoqué avec vous la " Dañs ar blei " que J.M Guilcher avait collecté en Pays de kan ha diskan !

Bravo et encore merci pour votre IMMENSE travail !...Et notamment concernant ces recherches titanesques autour du Barzaz Breizh ! Il faut à présent que les jeunes générations de musiciens s'en inspirent.
J'ai une pensée aujourd'hui également pour Laurent Bigot qui doit être fort triste de votre départ !
Mersi bras evit kalz labour-se ! Kenavo aotrou Donatien Laurent.

A greiz kalon ! Alan.
Armel Le SEC'H Armel Le SEC'H a écrit le 27 mars 2020 à 15h 28:
Donatien m’avait dit:
« Il faut lutter pour la vérité. »
Mersi dit Donatien.
Armel Le SEC’H
peintre et auteure breton et français pour les jeunes.
Philippe Guilloux Philippe Guilloux de Carhaix a écrit le 27 mars 2020 à 14h 38:
Donatien, réaliser un film avec toi fut un véritable plaisir. Une rencontre qui m'a marqué. Ta disponibilité, ta gentillesse, cette joie que tu avais pour transmettre tes connaissances. Cette exigence, cette rigueur, cette opiniâtreté dans le travail. Remonte depuis cette annonce pleins de souvenirs de ce tournage, notamment cette journée quenous avions passé sur les trâces de Loeiz ar Ravallec dans la campagne du Faouët et de Langonnet avec ton ami Pierre que tu es parti rejoindre.
Tu pars discrètement, comme tu l'étais dans la vie et dans tontravail pourtant si important, si nécessaire.
J'ai une grande pensée en ce moment pour Françoise, tes enfants et tes proches à qui j'adresse mes plus sincères condoléances.
Jakez BERNARD Jakez BERNARD de PLONEIS a écrit le 27 mars 2020 à 14h 12:
Trugarez Donatien , tu mas fait découvrir la Magie du Chant Breton avec notre ami commun Loeiz Ropars , tu m'as fait rencontrer les Kanerion Pleuigner , nous avons travaillé ensemble avec Carlos Nuñez pour l'album Le Galicien en Bretagne.
Merci pour tous ces beaux moments et ces belles découvertes. Merci pour l'immense travail accompli et Merci pour ta gentillesse
Sonerion Penn Ar Bed Sonerion Penn Ar Bed de Quimper a écrit le 27 mars 2020 à 14h 03:
La notoriété de Donatien, pour le plus grand nombre, est attachée à sa quête pour la valorisation du Barzaz Breiz ainsi qu’à ses collectages, et ceci est grandement mérité.
Nous, sonneurs, membres de bagadoù que nous sommes, nous nous devons de ne pas oublier l'importance de son action pour la musique telle que nous la jouons naturellement aujourd’hui.
Alors que le "grand biniou" était utilisé sans apprentissage correct en Bretagne, il a entrepris la démarche d'aller se former auprès de professeurs écossais.
Motivé par la recherche des racines profondes de la musique traditionnelle bretonne, il eut cette clairvoyance d’un usage maîtrisé de la cornemuse écossaise et de sa technique spécifique pour une restitution fidèle et sensible de cette dernière : cette musique bretonne nouvelle, celle des bagadoù pour lesquels il composa du répertoire innovant.
Il fut un des précurseurs, avec Herri Léon, de l'enseignement de la technique de cornemuse, telle que la génération actuelle d'enseignants la diffuse auprès de nos jeunes sonneurs. Nous lui devons beaucoup, et sa disparition nous attriste, mais il nous a ouvert les yeux et les oreilles pour aller plus loin, nous ne l'oublierons pas !
Jacques-Yves Le Touze Jacques-Yves Le Touze de An Oriant - Lorient a écrit le 27 mars 2020 à 13h 39:
Que de bons, d'excellents souvenirs avec Donatien . Je ne citerai qu'une chose... un séminaire sur " De la Samhain à la Toussaint" avait été organisé par Dalc'homp Soñj à Kerbelen à Riec lors d'une Toussaint des années 90.... Donatien en fut la vedette, le verbe fait homme, captivant la centaine de personnes présentes, et pas le dernier à faire la fête le soir au point une nuit de ... disparaître ... Le lendemain matin, nous tous de le chercher, personne dans la chambre .... et tout ça pour le retrouver en train de dormir dans sa voiture, incapable qu'il avait été de retrouver le chemin de sa chambre ..... C'est Donatien , le Donatien qu'on appréciait , qu'on admirait . Lors d'une Troménie de Locronan , je le revois avec son père au bord de la route expliquant que le chemin que nous suivions n'était pas le bon qu'il fallait traverser tout droit ... le champ de blé .... ( nous étions quelques milliers ...) . Donatien, un cas unique. Que le voyage vers Tir na nOg lui soit le plus doux possible.
Calvé Jean-Louis Calvé Jean-Louis de Lorient a écrit le 27 mars 2020 à 11h 34:
En tant qu'ancien sonneur du bagad Bleimor c'est une pensée particulière que j'ai à l'égard de ce grand monsieur. L'hommage qu'il mérite doit être à la mesure de ce qu'on lui doit.
sterckx-salaun Claude et Anne Marie sterckx-salaun Claude et Anne Marie de Bruxelles a écrit le 26 mars 2020 à 20h 27:
une grande tristesse, une grande amitie , beaucoup de respect et une enorme reconnaissance pour une oeuvre scientifique hors pair.

Donatien avait accepte l invitation de notre Societe Belge d Etudes Celtiques en 1998 dont il etait membre d honneur pour nous parler de la Tromenie. Nous avions ete tres fiers et tres heureux de sa venue.