Catherine Latour prend ses fonctions de chancelière de l’Hermine

Publié le 06 octobre 2022 à 16h41

Au premier plan : Catherine Latour, chancelière, entourée de Lena Louarn, vice-chancelière, et Hervé Le Bec, vice-chancelier. À l’arrière-plan : Riwanon Kervella, vice-chancelière sortante ; Jacky Fli
Au premier plan : Catherine Latour, chancelière, entourée de Lena Louarn, vice-chancelière, et Hervé Le Bec, vice-chancelier. À l’arrière-plan : Riwanon Kervella, vice-chancelière sortante ; Jacky Flippot, président de l’Institut culturel de Bretagne, et Yann Choucq, chancelier sortant. (Photo Bertrand Le Bagousse)

La Vannetaise Catherine Latour a été élue chancelière du collège du collier de l’Hermine, une distinction décernée à des personnalités qui ont agi de manière remarquable pour la Bretagne.

La Vannetaise Catherine Latour est la nouvelle chancelière du collège du collier de l’Hermine. Elle succède à Yann Choucq qui a exercé la fonction pendant cinq ans. Lena Louarn et Hervé Le Bec sont respectivement vice-chancelière et vice-chancelier.

Le collège du collier de l’Hermine regroupe les personnes qui ont œuvré et œuvrent pour la Bretagne et les Bretons. La liste compte une centaine de noms de personnalités, dont certaines sont depuis décédées, qui ont reçu, depuis 1972, le fameux collier de l’Hermine en argent, créé par l’orfèvre quimpérois Yves Toulhoat.

« Le collège de l’Hermine n’organise pas d’événement. Ce serait plutôt un collège de sages »…

Devenue chancelière, Catherine Latour souhaite élargir le champ d’action du collège à des personnes de tous horizons : « La majorité des récipiendaires ont œuvré pour la culture et la langue bretonne. Il y a aussi quelques économistes, un domaine qui mériterait notre attention. Mais il y a aussi le domaine scientifique. »

À lire sur le sujet

Si beaucoup de personnes peuvent mériter le collier, peu nombreux sont les élus car il n’en est remis que quatre par an, lors de cérémonies organisées dans le cadre de l’Institut culturel de Bretagne. « Le collège de l’Hermine n’organise pas d’événement. Ce serait plutôt un collège de sages avec la possibilité de s’exprimer sur des évènements d’actualité », dit Catherine Latour.