Erwan VALLERIE

Simone Cavalan, sa mère, était morlaisienne et bretonnante. Pierre son père, général et résistant, était du pays gallo, entre Combourg et Fougères. Membre du CELIB, il créa un parti breton « Sav Breizh ».

En 1969, Erwan figure, avec Yann Choucq, Xavier Grall et Gwenc’hlan Le Scouëzec, Alain Guel, parmi les fondateurs de Skoazell Vreizh (aide aux prisonniers politiques).

Il passe sa licence de breton en 1981, entreprend une imposante thèse dans cette langue, la deuxième du genre, intitulée « Traité de toponymie historique de le Bretagne » qui sort en 1995.

L’année suivante il découvre un manuscrit vannetais inédit au début du XXè en sous-dialecte vannetais ; il passe dix ans à l’étudier et en dresse le glossaire des 3 812 mots.

En 2003 paraît « Ils sont fous ces Bretons ! », un chef-d’œuvre d’humour bref, illustré par Nono. Succès immédiat : les 100 000 exemplaires seront atteints en 2012 et la carrière de ce livre n’est pas finie.

Il a reçu le Collier de l’Hermine en 2014 à Nantes.

Retour à la liste

Les derniers Herminés